Décoration et redistribuer l’espace d’un appartemen, décoration moderne, rénovation appartement paris, décoration chambre, maison

Egr rénovation

Décoration Moderne et redistribution l'espace:

La décoration moderne a fait deux découvertes. Désormais, rien ne paraît plus naturel que de redistribuer l’espace d’un appartement ou simplement d’une pièce. Et il existe plusieurs dizaines de manières d’en assurer l’isolation acoustique et thermique. Contrairement à la légende, il n’est pas indispensable d’engager des dépenses extraordinaires. On peut obtenir des améliorations sensibles avec un peu d’imagination, mais à condition toutefois d’examiner le problème avant même d’ordonner le décor. La redistribution de l’espace, comme l’isolation acoustique, nécessite un aménagement de la pièce entière : inutile de capitonner les murs si une plinthe, sommairement clouée, livre passage aux sons. Des camouflages peuvent s’avérer nécessaires et inciter à préférer certaines solutions décoratives plutôt que d’autres.

L’art de redistribuer l’espace

La manière classique

Deux problèmes peuvent se poser, qui tiennent l’un et l’autre aux principes sur lesquels repose le décor classique. Les proportions de la pièce sont démesurées : le plafond est trop élevé et la pièce d’une longueur excessive. Deuxième hypothèse, la loi de la symétrie n’est pas respectée : la pièce est en forme de trapèze, ou bien des recoins injustifiés interrompent une paroi.

Rétablir les proportions : Un plafond trop élevé ne pose pas de difficultés réelles. La solution la plus ancienne consiste à faire poser un faux plafond en staff. Les plaques fixées sur un châssis de bois font parfaitement illusion. Une précaution indispensable : si un lustre ou toute autre suspension doit éclairer la pièce, il faut en prévoir l’emplacement avant de faire poser le plafond. Une chaîne fixée au plafond réel traverse le staff au centre de la pièce. Seul le dernier chaînon apparaît. Le faux plafond peut également être construit en frises de parquet. Il convient alors aux habitations campagnardes.

Deuxième procédé, le vélum. La mode depuis quelques années est aux pièces en forme de tente. L’idée en est ancienne puisqu’elle remonte à la fin du XVIIIe siècle. Mais elle n’a jamais eu autant de succès. Et cela en partie pour une raison technique précisément : rien n’est plus commode pour surbaisser un plafond et en outre tous les tissus, toutes les formes aussi sont concevables.

Remarque importante : quel que soit le procédé choisi, il est bon d’étudier en même temps la question de l’isolation acoustique ou thermique. Le faux plafond dissimulera les matériaux isolants, laine de verre par exemple. Il constitue déjà par lui-même un premier élément isolant grâce à la couche d’air qu’il emprisonne. Un plafond trop bas est moins facile à dissimuler. En fait, tous les procédés font appel à l’illusion d’optique, ce qui ne veut pas dire qu’ils manquent d’efficacité. Le plus courant : couleur claire pour le plafond, plus sombre pour les murs. Même couleur soutenue sur la corniche si celle-ci existe : elle semblera soutenir un ciel profond. Les fausses corniches sont efficaces. Il faut prendre garde au modèle choisi : chaque style possède le sien.

Retrouver la symétrie. C’est le problème le plus fréquent que doivent résoudre les décorateurs, à Paris et dans les grandes villes. Angles aigus ou obtus formés par deux parois, recoins incroyables, tout cela est monnaie courante dans les immeubles construits entre le règne de Louis-Philippe et la première guerre. Il suffit d’un élément de boiserie habilement disposé pour redresser les erreurs de l’architecte. Solution pratique parce qu’on dissimule ainsi un élément de rangement, élégante parce que le lambris « habille » toujours une pièce ou un pan de mur. Mais l’étude préalable doit être minutieuse. Il s’agit de déterminer d’abord l’axe autour duquel s’ordonnera le décor. Quand au détail de l’exécution, la variété est infinie. De la parclose à moulure au lambris sculpté, tout est concevable selon le style…et le prix. Une fois de plus le tissu est inappréciable. Le simple placard peut combler un recoin inutile tout en passant inaperçu sous sa tenture. Ce peut être la seule solution dans le cas de très petites pièces qui ne souffrent pas un décor trop complexe et s’accommodent fort bien en revanche du style « écrin ».

Suite (1) - (2) - (3) - (4) - (5)

Google+ Alexandre Cavira

Devis en ligne

Pourquoi choisir EGR ?

Nous sommes à l'écoute de votre projet. Nous vous élaborons des devis quantitatifs et détaillés
Nous vous proposons des solutions adaptées techniquement et financièrement
Le suivi et la direction des travaux. La réception ainsi que la gestion des levées de réserves